On trouve dans le commerce de très jolies portes de four en fonte qui présentent pourtant un certain nombre d’inconvénients, à mon avis, rédhibitoires :

·         Elles sont chères,

·         Elles sont lourdes,

·         Elles s’articulent sur un cadre qu’il faut sceller dans la maçonnerie.

Je vous propose un modèle de porte simple et économique à réaliser (une vingtaine d'euros, baguettes de soudure comprises) et qui a fait ses preuves. Elle ne nécessite pas de scellement puisqu’elle se glisse simplement dans la gueule du four et elle ne laissera sortir, ni la chaleur, ni la vapeur d’eau accumulées dans le four.

Autrefois, pour fermer le four pendant la cuisson, on appliquait un panneau devant la gueule que l’on collait à l’argile ou à la bouse de vache. Les anciens auraient-ils oublié que l’air est le plus puissant isolant que l’on puisse imaginer??? Et le modèle de porte que je vous propose utilise précisément l’air comme isolant.

PORTE

Cette porte est réalisée en tôle d’acier de 3 ou 4mn d’épaisseur.

La température dans le four se situant entre 250° et 300° lorsqu’on ferme la porte, celle-ci ne souffrira pas trop de la chaleur. Elle se compose essentiellement de deux panneaux A et B en forme de demi-cercle. A, le plus grand des deux, viendra se plaquer contre l’arche de la gueule du four avec un recouvrement de 3 à 5cm en périphérie. B, le plus petit, devra pouvoir entrer dans l’arche et être le mieux ajusté possible; ces 2 panneaux sont tenus écartés par 3 entretoises de 4 ou 5cm de large. Le tout est assemblé par soudure à l’arc. L’espace entre les deux panneaux A et B peut être laissé vide ou être rempli de torchis; c’est pourquoi l’entretoise C a pour longueur le diamètre du panneau B, de manière à constituer une sorte de coffrage. Les deux pattes E seront soudées sur la face extérieure et recevront une poignée de bois. Avec deux poignées, la porte sera plus facile à manipuler, il faudra alors 4 pattes E.

Pour le tracé exact du panneau intérieur B on construit un gabarit de bois dont on règle l'ajustage à l'intérieur de la gueule du four (garder un jeu de 5mn maxi).

mini_four_porte_gabarit_interieur

Après découpe et meulage des pièces (Une petite meuleuse-ébarbeuse portant des disques à métaux de 115mm fait très bien l'affaire pour ce genre de travail), on commence par souder les entretoises sur la plaque B, puis on va vérifier, avant de continuer, que tout ça s'ajuste bien dans la gueule du four.

mini_four_porte_demie_6   mini_four_porte_demie_2

Ensuite, on retourne cet assemblage sur la plaque A. Alignement à l'équerre, centrage, fixation avec un serre-joint, et soudage.

mini_four_porte_align_panneaux_1   mini_four_porte_align_panneaux_2

Enfin, sur la façade, on fixe les pattes E destinées à recevoir les poignées de bois. Pour assurrer leur tenue en bonne place et à l'équerre pendant le soudage, on peut s'aider d'un morceau de chevron ou de bastaing et de serre-joints:

mini_four_soudage_pattes_poignees   mini_four_porte_achevee_03   mini_four_porte_achevee_06

Et Oilà !!! A y est !!!